Asphalte

asphalte

Asphalte (France, 2015), un film de Samuel Benchetrit avec Isabelle Huppert, Gustave Kervern, Valeria Bruni Tedeschi. Durée : 1h40. Sortie France : 7 octobre 2015. Produit par Maje Productions et distribué par Paradis Films.

Film bancal qui part d’un scénario pourtant sympa à la Perec, mais qui pèche par son exécution. L’idée est au départ de dépeindre la vie d’un immeuble, avec ses habitants : une actrice sur le déclin, un mec gros et hirsute qui vit en ermite, un jeune qui vit sans ses parents, une vieille kabyle dont le fils est en prison… Gustave Kevern joue sa panoplie habituelle de loser, et pousse le vice jusqu’à reprendre le rôle d’handicapé en fauteuil d’Aaltra ; Isabelle Huppert joue aussi un rôle taillé pour elle, proche de ce qu’elle faisait dans Abus de faiblesse, et Valeria Bruni Tedeschi joue à la souffreteuse comme d’habitude. A l’exception d’Huppert, qui est trop forte pour rater un rôle et dont le duo avec le garçon marche bien, tout le monde est donc en terrain connu et fait son numéro sans passion. Dans cette partie déjà, les petits gags et l’atmosphère mettent beaucoup de temps à se mettre en place, les plans sont très longs. Quand le film bascule ensuite dans l’absurde, avec l’arrivée inopinée d’un cosmonaute sur le toit de l’immeuble, rien ne décolle ; le film est déjà au maximum de ses ambitions et de ses capacités scénaristiques, on en restera là.

Laisser un commentaire