Cambodia 2099

cambodia-2999

Cambodia 2099 (France, 2014), un film de Davy Chou avec Kavich Neang, Sotha Kun et Sothea Vann. Durée : 21 mn. Produit par Vycky Films.

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs, Cambodia 2099 n’est pas un coup d’essai pour son réalisateur qui a déjà sorti un long en 2012, Le Sommeil d’or. On suit deux jeunes qui vivent à Phnom Penh et n’ont pas grand chose à faire. Ils parlent de leur rêve ; le premier se souvient des événements de 1997, le deuxième explique qu’il pense pouvoir voyager dans le futur à condition de faire les bons gestes, au bon moment, dans la bonne tenue (c’est-à-dire en pyjama rouge). Les conversations sont régulièrement coupées par les smartphones ; le film s’ouvre d’ailleurs par des plans magnifiques, suspendus dans le temps, sur le visage d’une jeune fille éclairé sous plusieurs angles par son smartphone, son corps fondu dans l’obscurité. Cette jeune fille finit par rejoindre un deux garçons qui trainent au bord d’un canal, et ils partent ensemble en moto sans trop de but. Format Court :

Leur voyage est accompagné par la musique de Maurice Ravel, « La Pavane de la belle au bois dormant » choix extrêmement judicieux si l’on sait que cet air avait été écrit pour être joué par des enfants que Ravel n’avait pas. Ces jeunes gens, coincés entre l’enfance et l’âge adulte, jouent dans le film de Davy Chou une partition fragile et sensible.

Effectivement le court installe une atmosphère très particulière, rêveuse, nostalgique par moment, dans un contexte politique (les élections législatives de 2013) qui n’est que très peu présent, comme une surcouche de l’histoire du pays qui se mêle à celle des jeunes gens qui le font vivre. Davy Chou sortira un long prochainement, intitulé Diamond Island (nom anglais du lieu où se déroule Cambodia 2099), qui reprend les mêmes thèmes de la jeunesses, ses rêves et ses espoirs.

Laisser un commentaire