Everyone else

everyone-else

Everyone Else (Allemagne, 2008), un film de Maren Ade avec Birgit Minichmayr, Lars Eidinger et Hans-Jochen Wagner. Durée : 1h59. Sortie France : 8 décembre 2010. Produit par Komplizen Films et distribué par Why Not Productions.

Dans son traitement de ce personnage de jeune femme, Everyone Else se distingue de la plupart des études de couple : l’exposition détaillée et rapide de la psyché et du corps de Gitti (qui passe, climat sarde oblige, la quasi-totalité du film en maillot de bain) fait de la jeune femme le sujet et le moteur du processus, pendant que Chris, ses désirs et ses pulsions restent un perpétuel sujet d’interrogation. Il faut sans doute une réalisatrice pour que la place d’objet du désir dans un couple hétérosexuel soit assignée à l’homme. Séquence par séquence, le scénario mesure la distance fluctuante qui sépare les deux jeunes gens. Gitti travaille pour une multinationale du disque, et ses tâches d’attachée de presse et de nounou pour groupes en tournée ne suscitent que l’ironie de Chris. Architecte, le jeune homme voudrait être un créateur à part entière, et peine à se résoudre aux travaux alimentaires. L’harmonie du jeune couple vole une première fois en éclats à l’occasion d’un dîner avec un autre couple allemand en vacances sur l’île. Hans et Sana présagent de ce que pourraient devenir Chris et Gitti, des professionnels reconnus unis en une relation aux relents vaguement libertins. – Thomas Sotinel

Plus sombre que Toni Erdmann, Everyone Else s’offre peu de moments de respiration, et pousse au maximum les moments de gêne au sein des couples et entre eux, au point d’en faire le principe moteur du scénario : on passe des moments idylliques partagés à deux, dans une bulle d’oisiveté, aux moments où Chris essaye de se conformer au modèle beauf du mâle dominant en présence de son ami, de plier la réalité de son couple à l’image qu’il souhaite en donner en société. Gitti, fille franche et sensuelle mais fragile, est bouleversante de sincérité quand elle se confie sur ce qu’elle pense de Chris, ce qu’elle aime chez lui et comment elle lit de manière très claire son incapacité à prendre des décisions.

Laisser un commentaire