Je suis le peuple

je-suis-le-peuple

Je suis le peuple (France, 2014), un film documentaire d’Anna Roussillon. Durée : 1h51. Produit par Narratio Films.

Un très beau documentaire au long cours, qui documente la révolution égyptienne de 2011 du point de vue d’une famille de paysans. La période couverte est assez longue pour donner à voir les revirements des uns et des autres, entre ceux qui ont adhéré tout de suite aux mouvements populaires, ceux qui sont déçus par la tournure que prennent les choses, et ceux qui se sentent encore attachés comme par habitude à Hosni Moubarak. Au village la seule vraie actualité est l’arrivée d’une meule pour la farine, et les seuls vrais débats concernent le prix de la bouteille de gaz ; quoi que les gens pensent des événements, il n’ont aucune prise sur le cours des événements et sont tenus à leur terre comme à un boulet. La chute de Moubarak et l’avénement de Morsi sont donc montrés dans une alternance entre des dialogues dans les champs ou aux abords des maisons, et des images de la rue captées sur Internet et à la télé (qui est régulièrement victime des pannes de courant).  On assiste également à plusieurs échanges directs entre la réalisatrice et Farraj, le patriarche qui a une sacré gouaille et qui défend solidement ses idées même quand il a tort ; il y questionne avec malice le principe même de ce qu’elle fait, en dénonçant notamment le paternalisme des européens qui commentent ça de loin sans questionner la vigueur de leur propre démocratie.

Laisser un commentaire