Jeune femme

Jeune femme (France, 2017), un film de Léonor Séraille avec Laetitia Dosch, Grégoire Monsaingeon et Souleymane Seye Ndiaye. Durée : 1h37. Sortie France : 1er novembre 2017. Produit par Blue Monday Productions et distribué par Shellac.

Jeune femme est dans la veine de ce que fait Laetitia Dosch depuis toujours, au point qu’on dirait un portrait kaléidoscopique des différents personnages qu’elle a pu incarner à l’écran. C’est un exercice qui a son charme mais qui ne mène pas loin, et le film semble se contenter de ça quitte à s’encombrer d’un scénario faiblard. Le fil de l’histoire est le parcours d’une jeune femme vivant à Paris, qui se fait larguer et se retrouve à la dérive. Contrainte de trouver un boulot de merde dans un centre commercial qu’elle cumule avec du baby-sitting, elle fait l’expérience amère de la précarité. Elle croise aussi des personnages divers (un vigile, une infirmière) qui servent de prétexte à mettre en avant son empathie et son humanité. L’histoire est donc entièrement portée par Dosch en roue libre, qui laisse libre court à ses lubies habituelles. Une heure trente de ce programme, c’est vraiment trop.

Laisser un commentaire