Lilting

lilting

Lilting (Royaume-Uni, 2014), un film de Hong Khaou avec Ben Whishaw, Pei-Pei Cheng et Andrew Leung. Durée : 1h26. Sortie France : 15 octobre 2014, produit par Dominic Buchanan et distribué par Jour2fête.

Lilting est aussi terne que ce qu’il décrit : des après-midis dans une maison de retraite, une grand-mère chinoise qui ne parle quasi pas, le décès d’un proche qui fait des apparitions régulières chez ceux qui l’aiment… C’est aussi l’histoire du coming-out le plus long que j’aie vu au cinéma, avec Ben Whishaw et son air de chien battu / jeune premier, qui attendra la toute dernière minute pour enfin avouer à la mère de son compagnon l’homosexualité de ce dernier. Entretemps on suit de manière un peu décousue les tentatives d’un vieil anglais plein d’humour pour conquérir le coeur de la vieille dame, dans des scènes prises entre le second degré à l’anglaise et le premier degré chinois qui ne rit de rien. Ces moment là ne fonctionnement qu’à moitié, par manque de finesse (quand papy sort son viagra après le dîner par exemple) et plombent un peu l’ambiance par l’absence de rythme des dialogues. Il faut dire que le personnage de la traductrice est très présent, qui reprend toutes les phrases une à une pendant près d’une heure, à l’exception notable de la fin – ce qu’on est sensé interpréter comme le moment magique où l’amour enfin peut « se passer de mots », ou au moins de traduction. Dans l’ensemble donc un film sans rythme et sans charme.

Laisser un commentaire