Man on High Heels

man-on-high-heels

Man on High Heels (Corée, 2016), un film de Jin Jang avec Cha Seung-Won, Oh Jung-Se et Esom. Durée : 2h05. Sortie France : 20 juillet 2016. Distribué par Zootrope Films.

Qu’il s’agisse de ses muscles ou de son habileté au combat, Ji-Wook est admiré comme un « vrai homme » tendance « un homme, un vrai ». Pourtant, cette masculinité est en partie jouée: Ji-Wook a entamé une opération de réattribution sexuelle. Ce n’est pas un spoiler que de le dévoiler puisque c’est le sujet-même de Man on High Heels, derrière les apparences de thriller coréen classique. Ça n’est d’ailleurs pas ce thriller (solide mais qu’on a déjà vu) qui fait l’intérêt du long métrage, mais sa réflexion sur le genre dans un registre habituellement ultra-viril. Finement interprété par Cha Seung-Won qui ne verse ni dans la caricature de la masculinité, ni dans celle de la féminité, le personnage principal porte son secret dans un mon de mecs qui se tapent dessus tandis qu’au bar d’à côté les filles à strass surjouent elles aussi leur féminité. […] Le film, à l’esthétique très léchée, trouve cet équilibre ô combien coréen entre le méga-mélo et le thriller brutal tandis que le finale, avec son ambiguïté et son hésitation romantique, vacille avec bonheur entre conclusion romanesque et conclusion déglinguée. A l’heure où l’on avait l’impression de connaitre le thriller à la coréenne par cœur, Jang Jin apporte un twist à la fois malin et sensible au genre. – Film de Culte

Man on High Heels est assez réussi mais sombre dans le kitsch complet à plusieurs reprises quand il s’agit de montrer Ji-Wook tombant amoureux, avec une image passée au filtre instagram et des ralentis d’adolescent transi. Et si le changement de sexe est au cœur du film, on ne peut pas dire qu’il soit traité avec une finesse incroyable, avec notamment une scène de fin assez déconcertante.

Laisser un commentaire