Millenium Mambo

millenium mambo

Qian xi man po (Taïwan, 2001), un film de Hou Hsiao-Hsien avec  Shu Qi, Tuan Chun-Hao et Jack Kao. Durée : 1h59. Sortie France : 31 octobre 2001. Produit par Orly Films et distribué par Océans Films.

Millenium Mambo est un film magnifique, proche dans son style de Fallen Angel de Wong Kar Wai, sorti six ans auparavant (et qui avait le même directeur de la photo, Mark Lee Ping-Bin). Le film s’ouvre sur un ralenti : une jeune femme traverse un pont en jetant des regards à la caméra derrière elle. Une voix off raconte son histoire : c’est Vicky il y a dix ans, en 2001, qui a arrêté ses études et vit désormais la nuit avec Hao-Hao, son petit copain chômeur et dj. Hao est un tempérament jaloux, qui deviendra de plus en plus possessif, allant jusqu’à fouiller ses affaires et l’empêcher de sortir. Le scénario vit sur cette tension simple, celle de l’impossibilité pour Vicky de le quitter tout en sachant qu’elle ne peut plus supporter de vivre comme ça. Elle se tourne vers Jack, un mafieux qui veut la protéger, mais ne cesse pour autant de croiser son ex. Leurs rencontres et leurs échanges se font dans des boîtes de nuit, ou dans l’intimité étouffante de l’appartement de Hao ; dans les deux cas l’image est baignée dans une lumière irréelle, envoûtante, et dans la musique électronique qui est jouée partout. Le personnage de Vicky s’efface progressivement dans l’image et dans les décors qui l’abritent, ne devenant qu’une ombre fugitive sur le comptoir d’un bar ou une tâche sombre dans le froid hivernal. La fin du film la voit se rendre dans un festival de films en Corée, baigné dans la neige et dans la mélancolie de ce regard lancé en arrière qui constitue le geste du film.

Laisser un commentaire