Nocturama

nocturama

Nocturama (France, 2016), un film de Bertrand Bonello avec Finnegan Oldfield, Vincent Rottiers et Hamza Meziani. Durée : 2h10. Sortie France : 31 août 2016. Produit par Rectangle Productions et distribué par Wild Bunch.

Résultat décevant pour le dernier film de Bonello, qui malgré un pitch un peu putassier n’avait pas spécialement de mauvaises intentions, et s’est peut-être retrouvé dépassé par son sujet. Le film est décevant parce qu’il ne parvient pas à faire grand chose de ce qu’il met en place. D’abord le côté utopique de la bande de jeunes qui se retrouve dans une action terroriste ne marche pas, parce que ce sont tous des stéréotypes grossiers sans second degré (le futur énarque, l’arabe de service, le jeune de classe moyenne, etc.) et aussi parce que rien d’intéressant n’est dit ou montré sur le geste lui-même, alors même qu’il est mis en scène à foison (la séquence d’ouverture dans le métro est interminable, les images de synthèses des explosions sont bâclées). Du coup toutes les attentes sont reportées sur la seconde partie qui se déroule exclusivement en intérieur, dans le bâtiment de la Samaritaine, et qui n’en finit pas de décevoir puisque partout elle tente d’imposer des effets de mise en scène lourdingues : balades au milieu des mannequins avec des masques, scène de chant en playback hyper longue et appuyée, musique à fond les ballons, bref du Bonello dans le texte mais qui fonctionne à vide, sans aucune trouvaille visuelle intéressante.

Laisser un commentaire