Réussir sa vie

reussir

Réussir sa vie (France, 2012), un film de Benoît Forgeard avec Darius, Sylvain Dieuaide et Lucien Jerôme. Durée : 1h24. Sortie le 4 avril 2012, distribué par Shellac.

« Un film qui a choisi de lui-même de sortir dans la discrétion la plus totale, afin de ne pas éclabousser par sa lumière les films concurrents »

Le ton décalé annoncé par la bande annonce est bien présent, et il s’accompagne d’effets visuels éculés (usage excessif des filtres de couleur, images de synthèse approximatives, fonds verts) ainsi que d’un triple scénario, rapprochant le film du sketch ou de l’émission de télé, dans un esprit très Canal, qui marche à plein et rend l’ensemble très drôle malgré quelques passages à vide. Trois temps donc, (Belle-île en mer, La course nue, L’antivirus), dont on découvre au fil des (nombreuses) interviews du réalisateur qu’ils ont été tournés à des périodes assez éloignées, mais qui trouvent une unité de ton dans le recours au grotesque, à l’absurde et à une certaine manière de jouer avec des codes très contemporains (la parodie du monde du travail et des campagnes de communication, le personnage très actuel de l’informatien-hacker détourné en parasite incompétent qui laisse tourner sa machine toute la journée) tout en ayant recours au plaisir et à la simplicité du déguisement « petit budget » (le réalisateur lui-même se grime en permanence, avec fausses moustaches et costumes imparfaits). L’alternance des trois scénarios avec un retour au commentaire direct – dans une salle de montage, avec une fille de l’équipe qui travaille sur des bruitages tirés par les cheveux -, le générique has-been aux cercles multicolores : tout participe d’une ambiance et de situations jamais franchement hilarantes, mais plutôt décalées et mélancoliques.

Laisser un commentaire