L’Aventure de Mme Muir

The Ghost and Mrs. Muir (États-Unis, 1947), un film de Joseph L. Mankiewicz avec Gene Tierney, Rex Harrison et George Sanders. Durée : 1h44. Reprise France : 22 octobre 2013. Produit par 20th Century Fox et distribué par Swashbuckler Films.

Cette histoire de fantôme est l’une des plus belles de toute l’histoire du cinéma. Tout ce qui n’est qu’habituellement qu’apparition éthérée prend ici une forme très charnelle. Le fantôme rugit comme un dragon mal embouché et toise sa proie avec un regard plus qu’entendu. Leurs baisers sont impossibles, la clandestinité les bâillonne, mais jamais le cinéaste ne joue sur la frustration. Ce mariage paisible entre le réel et l’irréel est un triomphe sur la mort et sur l’ordre des choses.

L’un des chefs-d’œuvre de Mankiewicz et l’un des plus beaux films hollywoodiens. Dans ce troisième film réalisé pour La Fox, qu’il n’a pas écrit lui-même, dont il a seulement corrigé le scénario, peaufinant notamment le personnage de Miles Fairley, Mankiewicz s’exprime aussi profondément que dans les œuvres qu’il a tirées de ses propres scripts.

L’aventure de madame Muir offre un alliage rare, presque unique, entre l’expression d’une intelligence déliée et caustique et un goût romantique de la rêverie s’attardant sur les déceptions et illusions de l’existence.

Le film raconte avec une poésie déchirante, la supériorité mélancolique du rêve sur la réalité, le triomphe de ce qui aurait pu être sur ce qui a été. C’est également un film sur la solitude, sur ces âmes insatisfaites et rêveuses à qui la solitude justement ouvre la voie vers la connaissance de la nature, vers une forme lointaine et presque immatérielle de bonheur.

Jean-Luc Lacuve, Ciné Club de Caen