Loin de Manhattan

Loin de Manhattan (France, 1980), un film de Jean-Claude Biette avec Jean-Christophe Bouvet, Sonia Saviange et Howard Vernon. Durée : 1h20. Produit par Diagonale.

Un film bavard, drôle mais pas complaisant, qui se moque gentiment du milieu de l’art parisien mais prend surtout plaisir à aller là où ne l’attend pas, à faire de longues digressions jusqu’à perdre un peu le fil de sa narration.

La satire du milieu intellectuel de la critique d’art est joyeusement caustique : rivalités d’écoles, luttes d’influence et basses intrigues autour d’un Beaubourg qui fait figure de Graal magique. Mais Biette se méfie de la connivence facile avec le spectateur sur le dos de personnages à l’assurance souvent ridicule mais vulnérables et nullement aveugles aux failles que peut révéler leur discours exposé au malentendus (au sens propre) et chausse-trappes dont se nourrissent les savoureux dialogues biettiens regorgeant d’inventions verbales débarrassées de l’obsession de faire sens à tout prix.

Tous, même les plus immédiatement antipathiques (le sinistre duo Zigfam et Manzik, joués par Jean-Frédéric Ducasse et Françoise Roche) peinent par moments à garder le contrôle de la situation. Mais par la simple durée du plan et une espèce de neutralité du regard, Biette, ne nous concédant pas la joie maligne de regarder de haut cette fragilité soudain mise à jour, nous contamine de ce comique effarement.  […] Avançant à son habitude par sauts, ignorant superbement les transitions, les articulations du récit, Biette prend le temps d’observer, d’écouter ce qui n’a aucune utilité dramatique, (les oiseaux par exemple) et de saisir le temps, celui qu’il fait et celui qui suit la dernière réplique dans des scènes qui ne sont pas bouclées mais restent comme en suspens. Le tout avec une évidence si grande qu’elle en devient mystérieuse. — Claude Rieffel, À voir à lire