Martin et Léa

Martin et Léa (France, 1978), un film de Alain Cavalier avec Isabelle Ho, Xavier Saint-Macary et Richard Bohringer. Durée : 1h32. Sortie France : 31 janvier 1979. Produit par Les Productions de la Guéville.

C’est vraiment avec Martin et Léa que Cavalier laisse s’exprimer cette attention aux corps et pour balbutiante qu’elle soit, cette nouvelle manière d’appréhender son art nous offre des séquences d’une bouleversante simplicité, d’un naturel totalement confondant. C’est Léa qui apprend à Martin à se curer les ongles ou à utiliser un fil dentaire, des gestes anodins mais qui racontent avec une incroyable économie de moyens l’acceptation du corps de l’autre et de son propre corps. C’est – plus sombre et tragique – Viviane qui explique à Martin que c’est grâce à ses seins et son sexe qu’elle peut vivre confortablement et qui prend conscience à travers l’évocation de son être comme corps morcelé de l’impasse dans laquelle elle se trouve. C’est parce qu’elle a le sentiment que son corps ne lui appartient plus que Viviane se suicide. La disparition de son amie, Léa va l’éprouver dans son corps : elle est prise de frissons irrépressibles, elle se sent glacée. C’est à son tour de sentir que son corps lui échappe, qu’elle est en train de se scinder en deux, et seul l’amour de Martin lui permettra de se retrouver. Cavalier filme des corps et donc des gestes et vingt-sept ans avant 24 portraits, il s’attache déjà à filmer le travail : Martin qui entraîne sa voix de baryton, le père de Léa qui s’applique à sa couture dans son atelier… — DVD Classik