Sideways

Sideways (États-Unis, 2005), un film d’Alexander Payne avec Paul Giamatti, Thomas Haden Church et Virginia Madsen. Durée : 2h04. Sortie France : 9 février 2005. Produit par Fox Searchlight Pictures et distribué par 20th Century Fox.

Une bonne comédie sans prétention sur l’univers des vins de la côte ouest, qu’explorent deux amis en pleine crise de la quarantaine. L’un va se marier, l’autre ne se remet pas de son divorce, ils rencontrent deux femmes : le pitch tient tout entier là dedans, mais les acteurs sont assez bons pour entraîner avec plaisir dans le rythme lent et prévisible du film.

Sideways croise les registres, jouant à la fois sur le ridicule des situations et sur un reliquat de candeur sentimentale — la poursuite de l’amour reste la grande affaire. Sans rien révolutionner, Alexander Payne (Monsieur Schmidt, Downsizing) offre ainsi une synthèse plaisante de quelques pans bien-aimés de cinéma américain. On retrouve à travers la figure de Miles (incarné par Paul Giamatti) celle du Woody Allen d’autrefois, Calimero cérébral au pessimisme dru, mais qu’un miracle (donc une femme) pourrait encore sauver. De son côté, Jack devient un corps burlesque, une mécanique folle qui, malgré les coups et les blessures, continue la drague, quitte à revoir toujours ses prétentions à la baisse et à servir de punching-ball. On reconnaît alors la fibre comique à laquelle les frères Farrelly ont donné ses lettres de noblesse dans les années 2000 : un mélange d’humour trash et de casse-tête existentiel. — Louis Guichard, Télérama