Un peuple et son roi

Un peuple et son roi (France, 2018), un film de Pierre Schoeller avec Gaspard Ulliel, Adèle Haenel et Olivier Gourmet. Durée : 2h01. Sortie France : 26 septembre 2018. Produit par Les Films du Fleuve et distribué par StudioCanal.

Sept ans après le très réussi L’Exercice de l’État, Pierre Schoeller revient sur les écrans avec la pire catastrophe industrielle de l’année pour le cinéma français. Un peuple et son roi est un film boursouflé au dernier degré, avec un casting monstre (plus de 8 comédiens gros calibre), un scénario beaucoup trop large qui se disperse dans tous les sens (alors même que le titre annonçait un programme resserré et un sujet plutôt bon) et une mise en scène absolument affreuse, même pas digne d’un téléfilm. Le film enchaîne les cartons explicatifs et les voix off lourdingues entre les épisodes, les slogans creux pour toutes cocher les cases historiques, des scènes indigentes rafistolées au montage et qui ne prennent jamais. C’est un navet absolu, avec au centre Laurent Lafitte complètement grotesque en Louis XVI torturé par le poids de ses responsabilités (notamment dans une scène de théâtre filmée qui servira probablement de contre-exemple éternel dans les écoles de cinéma), et qui finit par ne pas exister comme personnage. On sent que StudioCanal a tenu à faire sa petite « super production à la française » sur un sujet énorme en appuyant sur tous les boutons à la fois, le résultat est irregardable et donne un panorama saisissant de tout ce qui cloche dans le cinéma français.